22 juillet 2018

Tribune Le Parisien : Ernotte - Veil ne comprennent pas que qui paye commande !

Réforme de l'audiovisuel public : Delphine Ernotte et Sibyle Veil s'adressent aux régions

Les régions au coeur de la réforme de l'audiovisuel public. C'est en substance le message qu'ont voulu faire passer Delphine Ernotte et Sibyle Veil 

Les régions au cœur de la réforme de l'audiovisuel public. C'est en substance le message qu'ont voulu faire passer Delphine Ernotte patronne de France Télévisions et Sibyle Veil, son homologue à Radio France, dans une tribune cosignée et parue ce jour dans les colonnes du "Parisien"/"Aujourd'hui en France", le plus régional des quotidiens nationaux.

Une publication qui intervient trois jours après que les contours de la réforme . "Ensemble, Présidentes de Radio France et France Télévisions, nous réaffirmons aujourd'hui notre volonté de faire plus que jamais de l'audiovisuel public un véritable acteur dans les territoires et un compagnon de vie de nos concitoyens dans leur quotidien" écrivent en préambule les deux dirigeantes.
Les deux femmes s'engagent ainsi à construire "pour les années à venir" un "média global de proximité". "Nos maisons sont déjà largement présentes dans les régions mais nous entendons désormais développer et conjuguer la force de nos réseaux et de nos marques, France 3 et France Bleu" poursuivent-elles alors que la réforme prévoit qu'une matinale commune soit testée entre la chaîne, qui doit tripler sa programmation régionale, et la station dans plusieurs régions la saison prochaine. 
Les deux dirigeantes annoncent par ailleurs que France Télévisions et Radio France testeront aussi "des émissions politiques, des programmes culturels ou encore des journées thématiques consacrées à la vie quotidienne des Français" sur le numérique ainsi que sur les stations et chaînes de télévision.

"Nous veillerons aussi à conjuguer avec efficacité nos forces pour relayer au mieux les événements politiques, culturels ou sportifs qui rythment la vie des Français et de nos antennes" écrivent-elles, ajoutant que les expérimentations seront évaluées et "étendues plus largement si elles remportent l'adhésion (du public)". 

Concernant le numérique, sur lequel l'audiovisuel public est sommé d'investir 150 millions d'euros par le gouvernement, les deux femmes annoncent vouloir développer "une offre plus riche, plus cohérente et plus accessible qui réponde aux attentes de toutes les générations".

Dans leur opération de communication, Delphine Ernotte et Sibyle Veil se mettent littéralement au pas de la réforme voulue par le gouvernement, saluant au passage "la vision exprimée par la commission de concertation sur la réforme d'audiovisuel public dans son rapport". "Nous sommes convaincues que c'est dans les territoires que naissent les talents, que surgissent les innovations et que grandissent les projets. Et loin de n'être que des commentateurs de la vie locale, les médias de service public se doivent d'en être des acteurs, en reflétant cette vitalité, en mettant en réseau cette créativité et en donnant à voir la diversité des territoires" concluent les deux patronnes après avoir exhorté - par deux fois - leurs équipes à "l'innovation".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.