10 janvier 2018

Muriel Bartelemi : le retour


Décidément la gestion du personnel dans les outremers relève de la plus haute fantaisie (peut-être les prémices de VaVal ?)
Si l'ADAP avait collé une balise à cette cadre de France Télévisions , voilà ce que cela aurait donné : journaliste de base en Guyane puis rédactrice-en-chef, sur des critères locaux, par la voie interne de RFO Guyane. 
Le tournant de la carrière de Muriel Barthelémi est intervenu lorsqu'elle a apporté son soutien à Christiane Taubira pendant la campagne des régionales d'alors. 
En remerciement la Ministre la recrute comme attachée de presse. 
Comme elle ne fait pas l'affaire, la Garde des Sceaux la remet sur le marché du travail. 
Elle rejoint alors, comme si de rien n'était, France Télévisions après en avoir fait l'annonce devant une presse nationale médusée et hilare. 

Les syndicats dénoncent  une "collusion Presse/Politique" et réclament un minimum de décence et donc un délai de carence.
De honte, France 3 la place dans un placard. De là, elle préside divers jurys de polyvalence ( ! ) prétend même  faire de la formation. 
Comme elle se verrait bien dans le nouveau poste ingérable de Directeur Editorial de Guyane Première (une fonction qui couvre tout et n'importe quoi), elle procède aux manœuvres nécessaires pour se faire nommer. 
Mais en Guyane, les syndicats se sont professionnalisés et doutent des compétences de la dame et du coup, on ne peut pas dire que l'impétrante soit acceptée sans heurts.  

France Télévisions la place donc en attente en Guadeloupe pour faire l'intérim du rédacteur-en-chef encore en place 
(Michel Reinette) qui doit partir à la retraite et la charge de missions aussi surprenantes que fantaisistes (voir en fin de post).


Elle est pas belle la vie sous les tropiques pour ces pauvres managers surchargés et.. temporaires ?

Quand l'état prendra-t-il la mesure, à travers cette anecdote, de l'inaction désastreuse d'une direction accablée?
Et de l'argent public jetée par les fenêtres en missions tropicalisées ? 

Si cette histoire s'était passée sur les bords de Seine, elle aurait déclenché un tintamarre énorme.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire