21 juillet 2017

BBC , FTV : quid des salaires, primes, émoluments etc;

La BBC fait le point sur émoluments de ses animateurs.

Le plus cher payé, Chris Evans touche 2,48 millions d'euros par an.

Ceci donc avec de l'argent public tout comme France Télévisions avec la redevance.
Sarah Lecoeuvre avait fait il y a quelques temps une étude pour le Figaro en procédant par recoupements :
Bien  entendu, c'est sur le privé que l'on trouve les revenus les plus élevés :
Jean-Luc Reichmann: 125.000 euros par mois (soit 1,5 million par an) avec les 12 coups de midi tous les jours sur TF1
Julien Lepers: recevait 39.000 euros par mois pour Questions pour un champion sur France 3, son remplaçant, Samuel Etienne, a des revenus divisés par deux. Il touche quand même 600 € par émission (source Télé 2 semaines)
Les grands gagnants, bien entendu, ce sont les animateurs-producteurs. Ils perçoivent une somme globale et s'engagent à livrer une émission clé en main dont ils assurent la présentation.
William Leymergie, Nagui, Michel Drucker, Julien Courbet, Christophe Dechavanne, Cyril Hanouna, etc...: on ne compte plus les animateurs qui sont aussi producteurs. 
Grâce à cette autre casquette, ils doublent, triplent, voire quadruplent leur salaire initial. Cyril Hanouna toucherait par exemple des centaines de milliers d'euros de dividendes grâce à sa société de production H2O. 
D'après VSD, Michel Drucker a même trouvé un nouveau filon. Le présentateur de Vivement Dimanche sur France 2 louerait le Studio Gabriel (où il tourne ses émissions) à des comités d'entreprises ou d'autres équipes de production comme celle de Laurent Ruquier, qui depuis septembre dernier enregistre dans le studio situé près de l'Élysée. À noter que beaucoup d'entre eux écrivent des livres et perçoivent donc des droits d'auteur.
L'équipe technique de la télé n'est pas oubliée. Quand un réalisateur touche entre 6000 et 12.000 euros par prime time, un coiffeur ou un maquilleur gagne environ 3460 euros. Un producteur peut espérer entre 8000 et 12.000 euros par mois (source VSD).
Les salaires, sur le Service Public ont une limite au delà de laquelle le Contrôleur d'Etat intervient pour savoir dans quel cas ce peut être justifié.
Par ailleurs, les journalistes-présentateurs, comme l'était Pujadas ou l'est Delahousse
s'inscrivent dans un barème correspondant à une échelle hiérarchique.
Pour pallier la différence flagrante avec leurs collègues du privé vers lequel ils ne manqueraient pas d'aller, il bénéficient d'une prime permettant de doubler leur salaire qui se montent entre 12 000 et 18 000 €. A ceci, il convient d'ajouter les émoluments que leur rapportent leurs prestations à d'autres émissions, politique ou de société.
Le classement des plus importants cachets qui ont été gagnés par les animateurs à chaque émission depuis quelques années :
Arthur: 250.000 euros par numéro des Enfants de la télé sur TF1
Benjamin Castaldi: 50.000 euros par prime de Nouvelle Star sur D8, soit 400.000 euros pour une saison du télécrochet
Jean-Pierre Foucault: 45.000 euros pour présenter l'élection de Miss France sur TF1
Christophe Dechavanne: 45.000 euros par prime sur TF1
Stéphane Bern: 12.000 euros par prime sur France 2
Laurent Baffie: 4.000 euros par participation à l'émission des Enfants de la télé sur TF1
Aymeric Caron et Léa Salamé: entre 1000 et 1500 euros brut par numéro de On n'est pas couché
Adrien Rohard: 1000 euros par prime sur NRJ 12
Chroniqueurs de TPMP: entre 250 et 500 euros par soir dans Touche pas à mon poste.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire