30 juin 2017

Sosthène : Roman de l’été ( suite)

                                      

Aphrodite, oui…la déesse de l’Amour a pesté en voyant mon
roman de l’été. 
Manque de sentiments a-t-elle déclamé en m’envoyant un Cupidon me tirer une flèche ! 
Bon il faut que j’imagine un élément amoureux dans la tragédie de France Télévisions. 
La Reine de FTV tombe amoureuse du directeur qu’elle a fait baron de l’Information puis des affaires culturelles. 
Un journal qui pèse les mots et choque les photos détient le dossier et le publiera peut- être…
Ah ben voilà un nouveau chapitre… 
Tellement faux et impossible, tellement rempli de turpitudes amoureuses dans un drame où seul l’argent est le vrai Roi que s’en est inimaginable mais c’est un roman et on y met tout ce qu’on veut…je travaillerai la légende à la rentrée.

Il y a, pourtant, des situations impossibles à France Télévisions qui sont réelles. 

Tenez pour diriger les Outremers, l’ex-RFO, il y a l’inénarrable Walles Kotra. 
Un Mélanésien de pure souche qui a oublié son village pour apprécier le luxe des voyages et des hôtels. 
Walles, c’est un peu le Grand Chambellan exotique de la Reine de France Télévisions, le directeur du tourisme tropical. 
Comme il sait qu’elle est dépressive et épuisée, il a organisé une petite sauterie haut-de-gamme où elle a été conviée. Une sauterie discrète qu’on appelle un séminaire. 
Là, cela se déroule dans un « Relais et Châteaux « à 45 km de Paris…
C’est discret parce que, le mot d’ordre que prône Kotra, son DRH, son directeur des finances, la Présidente, et son état-major, c’est : ECONOMIE !

On supprime des ETP, les âmes grises de France Télévisions, dans les stations,  on ne va rien faire à France Ô qui cumule à 19 000 téléspectateurs par jour sur 67 millions de Français, zéro pour cent d’audience, et on va arrêter les reportages, les missions et ne rien faire. 
« Un journaliste qui ne fait rien est une économie ! » disait un directeur
En attendant dans le Relais-et-Chateau, c’est la fête et tant pis pour les manants, les 9790 manants de France Télévisions. 
9 stations d’outremer qui envoient une délégation comprenant un directeur régional, un directeur des antennes télés, un directeur des antennes radio…cela fait 27 personnes. 
On rajoute une pincée de cadres de Malakoff : directeurs de ceci ou de cela…Une petite quinzaine de personnes. 
Une présidente, son directeur de cabinet, et… puis voilà… 45 personnes à 200 euros la nuit et 100 euros le repas multiplié par le nombre de jour pour aboutir à des conclusions ridicules qui ne seront jamais suivies…
Même dix euros, ce serait trop cher payé quand on lit l’inanité du programme de ce séminaire !
Pendant que dans les rédactions régionales d’outremer, les techniciens, les administratifs, mangent leur pain noir, l’oligarchie se goberge de brioche !

Tout cela sent la fin du Royaume quand même. 
Une telle décadence…
L’Etat va tenir prêt le garrot financier. 
Les mots du ministre Bruno Lemaire ont un sens et il y a fort à parier que la Reine de ce royaume en déconfiture est déjà dans le Couloir de la Mort et c’est bien la coupe de cigüe amère qu’elle avalera…

Mais en attendant que de dégâts ! 

Les témoins sont convoqués lundi chez le magistrat qui instruit et qui enquête sur le processus étrange de nomination de Delphine Ernotte : d’anciens candidats mais aussi des conseillers du CSA qui ont annoncé qu’ils viendraient avec leurs avocats ! 
Ce qui ressemble bien à un plaider-coupable moral… 

Non vraiment, la coupe de poison se remplit lentement.

 Bonne vacances…dans mon  relais-et-tonneau , comme dit
 le proprio : Diogène !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire