29 juin 2017

Sosthène: le Roman de l'été


Je reviens de Delphes où la Pythie m’a expliqué l’avenir en puisant dans le passé…
Pas original mais bon...

 Quand on voit dans la grotte, cette ravissante dame, perchée sur son trépied et que l’on est entouré de vapeurs odorantes et cannabioïdes et qu’on sait qu’on est près de l’Omphalos, le Nombril du monde, on voit l’avenir comme avec une télécommande. 
Les images défilent. Inventées ou pas. Aller à Delphes pour comprendre Delphine…Ou imaginer une histoire étrange. 

Voilà, je vous offre, ici, le Roman de l’été. Un roman d’espionnage grec bien sûr !

Patrick le Lay, ancien PDG de TF1 et du groupe Bouygues disait :

«Nous sommes une grande chaîne populaire et familiale dont l'objectif est de plaire à un maximum d'audience. Nous vivons de la publicité, mais ce sont nos clients qui mettent au point les spots que nous diffusons. En réalité, que vendons-nous réellement à nos clients ? Du temps d'antenne. La logique de TF1 est une logique de puissance ».

Et cela m’a rappelé la guerre entre Sparte et Athènes. 
Une guerre…
Pour la gagner, il faut utiliser tous les moyens. 
Rester Puissant est donc la logique de l’état TF1 qui se défend en attaquant l’empire France Télévisions.  

Il y a d’abord l’affrontement des audiences pour conquérir le marché. Le Lay disait aussi : 

« Nous vendons à nos clients une audience de masse, un nombre d'individus susceptibles de regarder un spot de publicité. Pour les annonceurs, le temps d'antenne ne représente rien d'autre que des contacts clients. De l'attention humaine. En particulier celle de la fameuse ménagère de moins de cinquante ans, largement décisionnaire dans les achats de produits alimentaires, entretien ménager et de beauté. »

Donc, il faut régner sur l’audience pour faire rentrer l’argent. 

Si j’étais Roi de TF1, je déciderais de mettre des produits populaires à l‘antenne : séries américaines et jeux ou radio-crochets et j’ordonnerais de faire une Information carrée, excellente techniquement et facilement compréhensible…

Mais je sais que cela ne suffira pas. 
Car dans cette guerre, on arrive souvent à des matchs nuls et perdre de l’audience comme on perd une bataille, c’est faire baisser les prix, déjà en chute, de la minute de publicité et donner aux annonceurs des arguments pour négocier les espaces…
Non il faut que mon état-TF1, allié à d’autres états-chaînes privées, domine le Monde de l’audiovisuel. 
Alors comme dans toutes les guerres, si j’étais Roi et chef de l’Alliance des télés privées, je mettrais en œuvre mes Opérations Spéciales : j’infiltrerasi à la tête de l’Empire FTV Audiovisuel Public, des agents qui deviendront des dirigeants. 
Je demanderai un soutien complice à Orange et Bolloré, entre Richard et le Breton on se connait bien. Bolloré était très proche de Patrick le Lay…
Et Richard est dans le même club que moi ! 

On ferait nommer par des circonvolutions douteuses, une présidente peu compétente et complice. 
Elle nous rendrait des services extraordinaires : quand nous perdons une bataille de l’audience, par exemple sur le JT de 20H, qui représente quand même des millions d’euros, elle démonte l’unité opérationnelle sous des prétextes divers, vire le général victorieux et laisse les troupes à l’abandon, du moins à la merci de dames aussi peu compétentes qu’elles et dotées de la même puissante ambition. 

Voilà un investissement qui rapporte. 
Mais dans les opérations spéciales, plus c’est gros, plus ça marche. 
En tant que Général-en-chef, je donnerais des instructions : faire nommer par la Présidente omnipotente, (un agent à nous qui vient de l’industrie privée) à la tête des armées de France Télévisions des gens à nous aussi. 
Des femmes, si possible : une femme c’est inattaquable par ces bouseux de syndicalistes maisons ou par la Presse…
J’en mettrai une à la tête de France 2 et une autre à la tête de France 3. 
Elle seraient quasi-copines de promo à Sciences Po Paris et en troisième cycle de sciences politiques quasiment en même temps. 
L’une aura été formée au sein de nos armées à TMC et NT1 et l’autre…Suivra. 
Puis il faudra leur mettre un surveillant- conseiller, un type de chez nous. 
Un vieux qu’a tout vu. 
C’est Charlie et ses drôles de dames. 
Leur mission : démolir l’audience du service public. 
Mission en cours : on détruit les unes après les autres les citadelles qui résistent sous des prétextes divers et de bon aloi : » Il faut féminiser l’antenne ! » » je ne veux pas d’une télévision d’hommes blancs de plus de cinquante ans !! » 

Et à chaque fois que les audiences de France 2 et France 3 s’écrasent, à l’initiative de leurs directrices, mon Royaume de TF1 s’enrichit et les autres principautés privées aussi ! 

Le temps que l’actionnaire principal réagisse : l’ETAT actionnaire, on aura pris des forteresses, engrangé des millions d’euros et on récompensera les directrices qui se feront virer dans une de nos succursales, très bien payées…

On appelle cela le mercato. 

Pffffff mais il n’y a pas que cela ! 
Car il faut être puissant tout le temps… 
Il faut écraser l’ennemi. 
Je ferai nommer à la tête du service des sports de France Télévisions un agent à nous. Un type né dans TF1, grandit chez nous, enrichit par nous un James Bond qui sait que démolir des audiences peut faire sa fortune. 
Peu importe qu’il ne soit pas journaliste ! je nommerais le fils unique d’un ancien dirigeant de TF1. 
Un dirigeant viré par la famille Bouygues car trop gourmand.

 Mais un ex-dirigeant parti avec un pactole d’actions de TF1. Un patrimoine familial qui prend de la valeur à chaque fois que l’audiovisuel public est mis à mal et qui formera l’héritage du fils unique. 
Cet agent pourrait détruire le Service des Sports. 
Les audiences de Roland-Garros, catastrophiques cette année, sont là pour le prouver. 
Et celle du Tour de France ne seront pas bonnes, il y a gros à parier…

Mais pourquoi ? 
A l’horizon, se profile le but de l’Alliance : les Jeux Olympiques de 2024. 
Ils se tiendront à Paris à tous les coups ! 
En tant que Roi et chef de l’Alliance, nous faisons tout pour cela : nous supportons la Maire de Paris, amie de la Présidente de FTV, on reste en famille ainsi.

Pourquoi les JO de 2024 ? 
Parce qu’en 2020, l’Audiovisuel Public en perdra les droits de diffusion. 
France Télévisions sera empêtrée dans une Union européenne de radio-télévision dont une part importante des 73 radios et télévisions qui la composent ne paient plus leurs cotisations. 
Un organisme que TF1 et M6 ont quitté. 
On pourrait penser que cette union aurait pu négocier des droits sur les JO de 2024 mais ce sera un organisme aussi vide que la SDN dans les années trente.

En tant que Roi de TF1, j’ai mis un agent d’exception à la tête du service des sports de France Télévisions. 
C’est un spécialiste du business du Sport. 
Il était en 2013 Président de TF1 Publicité. 
Il a aussi été employé de Eurosport, racheté à TF1 par le groupe américain Discovery. 
Un groupe détenteur de l’ensemble des droits des jeux Olympiques. 
Il y a fort à parier que les négociations se passeront mal entre une société France Télévisions appauvrie, au régime sec, aux audiences catastrophiques avec un service des sports désorganisé et surtout démotivé et une société américaine parfaitement informée par l’agent trait d’union entre ma forteresse TF1 et eux. 
Un agent qui a un intérêt patrimonial à ...ce que TF1 s’enrichisse ! 
En tant que Roi de TF1, je vous parle de centaines de millions d’euros pas de menue monnaie. 
Bien sûr, à côté, il y aura le paysage dévasté du pays de France Télévisions. 
Mais tout finira bien. 
Ma cité-état de TF1  sera riche, moi aussi, mes agents aussi et mes alliés itou : M6 et les autres…
pas France Télévisions ?? ben non…Mais bon, il y a la redevance. 
Les français paieront et on reconstruira sur les ruines du service public un petit service public. C’est toujours utile quand on domine d’avoir quelque chose à dominer !
FIN
Voilà tout cela est un roman bien sûr. Les personnages sont totalement inventés et les situations aussi. Mais…un roman sert à faire réfléchir. Moi, je prends des vacances de berger. Je laisse mes chèvres et je pars à la plage en toge léopard ! Diogène me prête son tonneau.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire