14 juin 2017

Sosthène : c'est Hérakles qu'il nous faut !


Par tous les Dieux !

Il serait plus que temps que Zeus, ou Jupiter, comme il veut s’appeler, nous envoie son fils : Hérakles pour nous les grecs, Hercule pour les romains…

Un gars, demi-dieu, qui arrive à étrangler des serpents à sa naissance et nettoyer les écuries d’Augias est ce qu’il faut pour diriger France Télévisions et virer la méchante reine de son royaume de paillettes…

Car plus ça va, plus on avance dans le plus grand désordre que l’audiovisuel ait connu.

L’affaire Pujadas secoue encore France 2 et sa rédaction. 

Il aura fallu que Delphine Ernotte aille chercher dans un de ses salons parisiens une nouvelle présentatrice : Lapix…

Comme si le physique était tout… 
Car, ce n’est pas la compétence qu’on est allé chercher dans

 une société de production étrange qui fabriquait « C dans
l’air », émission privée diffusée par le service public, avec la
basquette blonde aux yeux clairs. 

Il fallait une femme pour remplacer le viril espagnol ! 

Mais c’est quoi ce délire de gynécée qu’Ernotte nous fait.

Bon d’accord, c’est nous les grecs qui avons inventé la méthode …
Mais d’où vient cette folie castratrice qui la fait mettre des femmes partout…
Ho ! la ! Il y a aussi du talent chez les hommes, et même chez les hommes blancs de plus de cinquante ans et même chez les femmes de plus de soixante ans …

Thalassa : on va débaucher la militante écolo-marine qui 
officie à la météo sur BFM pour remplacer Pernoud !

Il n’y a sans doute personne parmi les trois mille journalistes de France Télévisions pour présenter un magazine de la mer ( au nom grec !) qui fut autrefois un vrai magazine de service public et qui est devenu, hélas, une vitrine pour agence de voyages lointains ! 

Pas vraiment d’expertises dans les magazines récents de Thalassa, ni de vraie actualité de la mer et je ne parle pas des courses aux super-skipper habillés fluo et aussi intéressantes qu’une course de pois sauteurs du Mexique dans une boîte de conserve… 

Bon faut dire que Pernoud, avec l’âge , n’a jamais réussi à se guérir de son mal de mer légendaire et maintenant qu’il vit dans son château du côté de Bergerac, on peut dire qu’il avait sans doute perdu de son habileté de producteur à soutirer des budgets d’argent public…énormes !

On aurait pu rêver que Thalassa redevienne un phare du service public, avec une ligne éditoriale sur les  nouveaux océans : pas ceux du tourisme, ceux qui créent des emplois et font découvrir les nouvelles richesses des océans : deep offshore, nodules polymétalliques, industries du gaz, sciences biologiques à travers la protection et la greffe des coraux, les énergies marines renouvelables, l’aquaculture de  nouvelles espèces non-carnivores, la recherche océanique, l’océanographie du Professeur Gattuso, la construction navale, la gestion de paquebots, l’habitat marin, la montée des océans.
On aurait pu rêver aussi que les stations régionales maritimes de France 3 ( Nord, Ouest, Sud, Corse) soient impliquées et co-productrices de l’émission, tout comme TOUTES les Premières, les stations des outremers qui donnent à la France le plus grand désert, pardon-domaine- maritime du Monde !!.. 
On aurait pu rêver qu’un océanien présente Thalassa ! 
Non, on va débaucher à coup d’argent public ce qu’on a sous le coude : des talents, des envies et des ambitions parmi des professionnels éprouvés ! 
Du 20h de France 2, à Thalassa, les grilles de rentrée se concoctent. Dans la plus grande opacité, entre deux déjeuners et des prébendes. D
es directeurs signent des contrats avec des sociétés de production étranges pendant ce temps la Reine des abeilles se veut mante religieuse et coupe les têtes de quelques mâles, n’ayant pas trouvé leurs…
Tant pis, il faudra attendre que Jupiter se réveille après avoir commencé à mettre de l’ordre dans le royaume, il arrivera bien à braquer un œil colérique sur l’étrange domaine de madame Ernotte où 10 000 salariés et 3 milliards d’euros poireautent sous le soleil en ne faisant pas grand-chose. 
Et si Jupiter se décide à nous envoyer Herakles, son fils, pour nettoyer et ranger les écuries de France Télévisions, il sera le bienvenu et aura sa statue dans l’atrium ! Promis !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire