20 juin 2017

Les Larmes de Sosthène


Stéphane Villeneuve est mort. 

Journaliste reporter d’images, il a succombé aux suites de ses blessures occasionnées par l’explosion d’un IED, d’une mine, pendant un reportage sur Daech à Mossoul.
On pense immédiatement à ses quatre enfants, à son épouse…Comment vont-ils faire ? Sans père ?


C’est Hades, le fils de Cronos et frère de Zeus qui lui ouvrira les portes du Royaume des Ombres…
Enfin chez nous, les grecs anciens, c’est ainsi qu’on le voit. Mais parce que, nous, pauvres philosophes bergers, en pleurant le héros, nous nous posons aussi des questions.

Le mot Héros convient-il à un journaliste tué dans l’exercice de son métier ? 
D’autant plus que son devoir d’informer est soumis à son contrat avec une société privée :# 5 bis Productions, domiciliée à côté de TF1, dirigée par une famille de journalistes, Emilie et Nadine Raffoul, qui déclare  1 à 2 salariés et un chiffre d’affaire en 2015 de plus de 500 000 euros…
Car Stéphane Villeneuve ne travaillait pas pour France 2 ou France Télévisions, sa famille aurait pu bénéficier, avec ce drame du soutien d’une grosse machine et d’assurances à la hauteur. 
Le fait d’être salarié temporaire d’une petite boîte privée donnera-elle à sa famille la protection et l’aide sur le long terme ? 
C’est une question qui mérite d’être posée : alors que l'on compte plus d'un millier de journalistes, entre France 2, France 3, France Ô, qui sont l’arme au pied, payés, volontaires, motivés, à attendre des propositions de travail.

La principauté quasi-indépendante d' "Envoyé Spécial" autrefois magazine de la rédaction, fait appel à des contrats avec de petites boîtes privées de production pour réaliser des reportages et des missions de service public.

Entendons-nous bien : Stéphane est mort en faisant son travail de journaliste pour une société privée. 
Et maintenant qu’il chemine dans les champs élyséens, comme chez nous les grecs, le Président de la République pense que c’est un héros à qui il faut attribuer immédiatement la Légion d’Honneur. 
Pour la famille de Stéphane, c’est évidemment une reconnaissance, et ce sera certainement une aide pour l’avenir de ses quatre enfants. 
La légion d’Honneur ??? 
Etonnant ! Ce hochet social, décerné à un journaliste ! 

A-t-il été décerné à Alberic Rivetta ? 

Vous savez ce guerrier du Pacifique, ce jeune tahitien du 1er régiment de Chasseurs Parachutistes, mort pour la France dans le Nord du Mali, loin de son "fenua", au cours d’un saut de nuit ? 
Pas vraiment…
Pas encore sans doute… 
Pas vraiment pressé : un jeune héros Maoï  mort pour son pays : ce n’est pas la même chose que lorsqu’on meurt pour #5 Productions !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire