15 juin 2017

Grève à France Media Monde


Voici le texte publié par la CFTC de France Medias Monde.
Les grévistes mettent en cause des "problèmes de management qui entraînent des dysfonctionnements en interne", ainsi qu'"un fiasco retentissant" de l'harmonisation technique des différents systèmes d'information de l'entreprise.
Les antennes en français et en anglais de la chaîne d'information en continu internationale France 24 étaient perturbées hier en raison d'une grève "très suivie", selon un délégué syndical du groupe France Médias Monde (France 24, RFI, la radio Monte Carlo Doualiya). 
"Il n'y a pas eu d'édition en direct depuis mercredi sur les antennes en anglais et en français, le mouvement est très suivi", a indiqué Maximilien de Libera, délégué syndical CFTC de France Médias Monde (premier syndicat chez les journalistes, deuxième de l'entreprise). 

Merci à tous les salariés, de tous les services et de toutes les antennes, qui ont décidé de faire entendre leurs voix en suivant l’appel à la grève. 
Merci également aux très nombreux collègues de tout FMM qui nous ont transmis des messages de soutien et qui regrettent de ne pas être en poste aujourd’hui pour faire grève. Merci aux collègues de RFI et de MCD, qui se retrouvent aussi dans les revendications de ce mouvement et qui se sont joints à la grève.
 

Le mouvement se poursuit jusqu’à 23h59 aujourd’hui. Soyez nombreux à vous mobiliser jusqu’au bout. Continuez également à participer à la cagnotte pour soutenir les collègues grévistes.
 
Cette mobilisation est un signe fort de la détermination des salariés de FMM à améliorer leurs conditions de travail et à faire respecter leurs droits. 
Ce mouvement, même s’il a été lancé par la CFTC, est avant tout le vôtre. Les revendications des salariés vont au-delà des sensibilités syndicales. Cette mobilisation vous appartient à vous et à vous seuls. Nous appelons donc tous les syndicats représentatifs au sein de FMM à donner encore plus d’élan à cette mobilisation et à rejoindre le mouvement, dans l’intérêt général. 
 
C’est l’occasion de mettre de côté nos différences pour mettre en avant ce qui nous unit : la défense des intérêts des salariés. Nous sommes, comme toujours, ouverts à la discussion.
 
Depuis cette nuit, plusieurs d’entre vous ont exprimé le souhait de donner suite à cette grève de 24h. Nous sommes à votre disposition pour convenir ensemble de cette suite. La porte est ouverte à tous les autres syndicats qui veulent se joindre à la CFTC et aux salariés mobilisés pour faire front commun et arrêter de croire les fausses promesses de la direction.
 
Nos élus sont présents sur le site jusqu’à la fin de cette grève. N’hésitez pas à venir vers nous pour discuter de toutes les options.
 
Si la Direction refuse d’entendre les revendications portées par la CFTC, elle pourrait au moins daigner écouter directement les salariés en grève depuis 00h01 aujourd’hui. Faire la sourde oreille et attendre que la tempête passe ne règlera certainement pas les problèmes. 
 
Il est grand temps d’écouter les salariés et de répondre enfin à leurs revendications !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire