17 mai 2017

Sosthène : Pujadas zappé, le fait du Prince !


Quand je lève la tête, il y a des éclairs dans l’Olympe ! 

Les cohortes de l’audiovisuel public se poilent : David Pujadas et son équipe du principal journal de la principale chaîne publique sont virés !
Une décision unilatérale et olympienne de Delphine Ernotte…Pourquoi ??Ben…Heu…ça on ne sait pas ! 
Elle n’aime peut- être pas le style catalan-espagnol de Pujadas, la Delphine. » 
C’est sa décision !!! » Bon…Depuis quand Delphine Ernotte est-elle une professionnelle de l’Audiovisuel ?
De la bise « macronienne » peut-être et encore !

Bon soyons clairs : les justifications « Ernotiennes » sont bidons: « fin d’un cycle ! » 
N’importe quoi ! 
De quel cycle s’agit-il ? 
Cela fait 16 ans que Pujadas est aux commandes d’un JT qui se rapproche dangereusement de celui de TF1 et dont les audiences sont bonnes. 
Quelles sont les explications de ce caprice ? 
Pujadas lors de la conférence ce matin....
Les chèvres dans les couloirs de la rédaction se regardent entre elles ! 

La mère Anne-Sophie Lapix est pressentie ? 
Ah ce serait donc cela ? la chasse à l’homme blanc de plus de cinquante ans qui se poursuit ? 
La basque Ernotte nomme la basque Lapix en remplacement du catalan ?
Même si elle est un peu vieillissante dans son style, Lapix est plutôt une bonne professionnelle…
Mais Dieu que tout cela va coûter cher en argent public !

D’abord parce que Pujadas et la vingtaine de membres de son équipe ne seront pas virés ! 
Ils vont constituer une strate supplémentaire dans la rédaction( de 600 journalistes)…Qui ne fera pas grand-chose en attendant un autre…cycle présidentiel !
Ils sont payés et changent de bureau..
Pujadas , comme il présentera une émission mensuelle, gardera une mini-rédaction autour de lui et ses primes de présentation…
Lapix, qui n’est pas tombée de la dernière pluie, va négocier salaires, avantages, intégration en CDI à France-Télévisions, indépendance éditoriale et structurelle : traduisez : Field, le directeur-bidon de l’Info ne mettra pas son nez dans la gestion du 20h et il y a fort à parier que le la basquette bondissante aux yeux clairs viendra avec sa propre équipe rédactionnelle. 
Une vingtaine d’embauches à prévoir, à terme, dans la rédaction. 
On commence par des CDD et puis cela continue…
Ah lalalala !!! 
Bon !Le temps que tout cela se mette en place, le 20h de France 2 va chuter dans les sondages. C’est mécanique…Et la décision « ernotienne » passera pour ce qu’elle est : une foucade !

Que France Télévisions réfléchisse à modifier sa grille d’information : quoi de plus naturel et justifié mais agir ainsi sans autre justification qu’un doigt mouillé, un caprice, comme un geste sur la télécommande traduit l’irresponsabilité de la direction de France Télévisions...
On ne change pas Pujadas et son équipe en fonction d’une réflexion sur les contenus de l’information, sur la révolution nécessaire de l’Information de service public, sur la réforme vitale des journaux et des axes de travail des journalistes.. 
Là, c’est juste le fait du prince…
Enfin de la princesse…
A ceci se rajoute, les réflexions désuètes de Field qui préfère publier une tribune dans Libération pour exprimer ses convictions personnelles et professionnelles plutôt que d’entamer une réforme juste et justifiée de l’Information dans l’audiovisuel public, secteur qu’il est sensé diriger !
Décidément, tout part en vrille à France Télévisions, une Présidente déconnectée des réalités industrielles de l’Audiovisuel public, un Directeur de l’Information qui ignore les réalités quotidiennes des milliers de journalistes de sa rédaction…
Dîtes ! Si  la République se mêlait un peu de ce dossier accablant qui voit partir en fumée l’argent public ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire