12 mai 2017

Sosthène : Mais pourquoi veut elle m’embrasser ?



Mais pourquoi veut elle m’embrasser ? 

...aurait pensé fortement Le Président élu en voyant s’approcher Delphine à France Télés !  

Ah la la la !…Que l’air est vif et doux sur ma montagne ! 
Et de loin, finalement on voit mieux !!!
En gardant un œil sur mes chèvres qui batifolent dans le thym, j’observe le naufrage du grand Vaisseau de France Télévisions. 
Les odeurs méphitiques atteignent le Huitième étage…

La coque est percée au niveau de la Direction de l’Info…


X. Couture

Canard Enchaine
Field qui affiche réellement une incompétence crasse et ne gère rien, ni à France 3, ni à France 2…

Couture le grand mamamouchi sympa des Antennes passe plus de temps chez Barouin et aux Républicains qu’à son bureau. 
Un bureau qui lui sert de mur des lamentations : les princesses des antennes nommées par Delphine Ernotte font de la résistance et refusent ses directives toute paternelles à France 2 comme à France 3. 
Du coup, le directeur des antennes n’a aucune autorité sur les grilles en cours d’élaboration. 
Ben oui, à force de rajouter des étages dans la hiérarchie, 
cela s’entremêle. 
Couture menace de partir et finalement ne s’attache pas aux détails. 

A France Ô, chaîne dite nationale avec un budget d’une trentaine de millions d’euros de grille de rentrée, il n’y a pas plus de direction des antennes et des programmes pour élaborer la grille de rentrée. 
Les grilles sont bricolées en mai pour être prêtes en septembre- octobre… 
là, la directrice désignée arriverait dans trois mois de ses Antilles ! 
Et aura donc une année tranquille pour s’installer !

Bref ! Entre caprices des princesses et résultat calamiteux des audiences, des grilles, des politiques de productions, entre la léthargie intellectuelle qui s’empare des diverses directions et les cadres de haut-niveau qui se mêlent de politique…
Le Directeur du Dialogue social qui veut se présenter aux législatives du côté de Soissons…
A part son devoir de citoyen, franchement, il n’a pas autre chose à faire le gars ?
Quand on voit l’état dramatique du dialogue social à France Télévisions…

Delphine Ernotte affiche une mine de plus en plus fermée et sévère. 
Et c’est vrai qu’il n’y a pas de quoi rire à France Télévisions…
Même si on propage la rumeur qu’une nomination de secrétaire d’état pourrait constituer un siège éjectable confortable…
Une personne incapable de diriger la Grande Machine pourrait donc devenir ministre ?
C’est vrai que le Job n’est pas le même mais l’espoir arriviste fait avancer ! 
Et puis, inscrite au Siècle, ce  rassemblement d’affairistes, décorée de la Légion d’Honneur  en 2014 par Stéphane Richard le PDG d’Orange comme si  c’était un colifichet qu’on donne aux cadres méritants d’une entreprise privée, chevalier de l’Ordre du Mérite depuis 2011, pour avoir……On ne sait pas pourquoi en fait, 
Delphine Ernotte est membre de réseaux soi-disant influents dans la République, donc un zeste de cause des femmes, une pincée de posture et on deviendrait une personnalité essentielle au fonctionnement du Pays…
Quelle blague !

Le Grand Vaisseau, la Grande Machine est en pleine dérive. 

Il paraîtrait que le sombre chargé des questions audiovisuelles dans l’entourage du Président élu prépare déjà une Loi audiovisuelle pour réformer tout cela !
Pourvu que cela marche : on rappelle l’enjeu : 10 000 salariés et 3 milliards d’euros de budget ! Juste pour France Télévisions. 
Ce serait dommage d’aborder une nouvelle calende républicaine macronienne avec le naufrage de l’audiovisuel public ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire