29 mars 2017

Alain Weill pas tendre avec France 2

Le patron de BFM Télé, Alain Weill, ne fait pas dans la dentelle quand il s'en prend à la concurrence, ici, France 2 et l"Emission Politique" :
"On n'est pas là pour une foire d'empoigne à onze, ce serait catastrophique. Il faut que tous en aient conscience, notamment ceux que l'on peut appeler les petits candidats",
"Si tout partait en vrille, ce ne serait bon pour personne. C'est de l'intérêt de tous se mettre au niveau d'un débat présidentiel". Le débat sera, lui, "sans surprise et sans comique à la fin".
Visée la participation, pas toujours heureuse en ce qui concerne le fond du débat, d'un(e) invité surprise, cher(e) a Field. Ceci étant cela a le mérite de faire parler... la preuve !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire