06 février 2017

Sosthène ; quelques sujets qui fâchent ...


Moi je vous le dis : un peu de chaleur et même beaucoup cela fait du bien quand on est un philosophe aussi vieux que moi. 
Le soleil du Kayou, Caillou, m’a revigoré. La Nouvelle-Calédonie est belle. Oui, j’y suis ! Dans le Train de la Présidente…Avec armes et bagages… 
Je comprends maintenant qu’elle soit venue dans le Pacifique, même en tapant dans la réserve de la dernière augmentation de la Redevance !
D’ abord, il suffit de voir sa mine : grise et fatiguée et ensuite de savoir que Matthieu Gallet (le patron de Radio France) ordonne, dans le journal Le Monde, au futur Président de la République, pas moins, d’augmenter la redevance en tapant fort sur les ménages français et sur les objets connectés. 
Le président de la Radio France s’y croit. 
Le travail réussi de ses équipes est remarquable. 
Il faut dire qu’elles ont été gouvernées, dirigées, pour ne pas dire présidées par Frédéric Schlesinguer,
Frédéric Schlesinguer
l’ancien compositeur devenu le patron éclairé de Radio France, tout en restant dans l’ombre d’un galet qui demande encore à être poli ! 
Mais qui devra rester modeste et humble quelque temps, tant que les officiers de police judiciaire et les magistrats ad hoc ne lui auront pas remis leurs conclusions ou mises en examen dans une sordide affaire qui date du Temps de l’INA… 
Mais revenons sur nos flots bleus du Pacifique. 
Delphine se repose, alors pas de bruit pour cette visite officielle où deux directeurs calédoniens : Walles Kotra, le patron des outremers et Kanak et le directeur régional de la
station ont servi de guide pour la visite officielle de la Cheffe. 

Bon, on n’a pas abordé encore les sujets qui fâchent…

La télévision et la radio de service public en Nouvelle-Calédonie sont des créations politiques : nées en 1965, Télé Nouméa a été créée par le Général de Gaulle pour couvrir et diffuser la bonne parole à l’occasion des élections présidentielles de la même année… 
Un signe car son destin dans les prochaines années sera de redevenir une télévision politique. 
L’audiovisuel public sera rétrocédé au gouvernement local de Nouvelle-Calédonie dès que possible. 
Ouf !! Un poids en moins pour les finances de France Télévisions. 
Le budget de la station doit avoisiner les trente millions d’euros pour 150 salariés environ. Et l’affaire est urgente car bientôt se profilent les élections : le référendum pour ou contre l’Indépendance. 
Enjeu ? La consultation portera sur le transfert à la Nouvelle-Calédonie des compétences régaliennes, sur l’accès à un statut international de pleine responsabilité et sur l’organisation de la citoyenneté en nationalité.
Une date : Novembre 2018…C’est-à-dire demain ! 
Imagine-t-on un pays, la Calédonie Nouvelle ou la Kanaky, exister même dans l’autonomie, sans avoir la main sur son propre audiovisuel public ? impossible à envisager ! 
La loi existe depuis 1999, 18 ans que la Station Nouvelle-Calédonie Première échappe à son destin…18 ans que les présidents et présidente contournent la question qui sera bien présente dans les prochains mois avec des questions subsidiaires. 
Que faire des personnels par exemple ? Air France qui a fermé sa base en Nouvelle-Calédonie a laissé le choix à ses personnels : le retour dans le giron métropolitain ou la carrière, à moindre salaire, à Air Calin…
La décolonisation va être douloureuse !
Bon...On n’en a pas parlé aux personnels de la station. 
Pas sûr que cela démange la présidente d’aller faire le point sur ce dossier ! 
On fait route sur le Fifo dans quelques heures, alors les trucs sérieux on va se les garder pour le boulot à Paris. 
Bien le Fifo, pas accaparant au niveau des neurones ! On n’est pas obligé de voir tous les films… Pas vraiment d’intérêt. 

Par contre, grande nouvelle : un cocktail mondain TOUS les soirs ! Puis la chambre est immense...Vue sur le Pacifique. De la fenêtre , on ne voit même pas les dégâts des dernières inondations ! Ouf !
Moi je vais mettre ma toge à fleurs pour bronzer un peu. 
J’ai besoin de récupérer aussi. 
Puis au retour, j’ai mon troupeau de chèvres à gérer là-bas dans le Péloponnèse. 
Pas facile : la DRH me donne du fil à retordre… Ah lala ! Vive la Redevance quand même. 
Si Matthieu, le copain de Delphine réussit à obliger le futur Président à l’augmenter...Ils pourront revenir plus souvent en hiver. 
Pour leurs seconds mandats respectifs !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire