07 février 2017

France Télévisions : Une première étape dans la privatisation de l'Info ?


La Direction de France Télévisions et particulièrement la Direction des Outremers lance, semble-t-il, un ballon d'essai.

Une vieille antienne jamais mise en oeuvre tant la crainte est grande d'avoir des réactions épidermiques importantes.

Pour réduire son personnel, comme beaucoup d'entreprises, FTV fait appel à des prestataires de service extérieurs, pour la Com, la sécurité, des audit,etc.

Dans un tract diffusé aujourd'hui, la CFDT dénonce cette fois-ci une externalisation de l'information, pour ne pas dire une "privatisation".

Le journalistes de la chaîne ne maîtriseraient plus ce qui est diffusé en leur nom !

On peut supposer qu'en se lançant dans cette opération, la Direction de l'Information attend de voir les réactions avant de l'étendre à d'autres rédactions.



Quand la direction de France Ô externalise l’info...

Oh qu’il est prometteur le nouveau rendez-vous de France Ô ! « LTOM revient lundi à 12h pour traiter de l’actualité nationale et internationale vue par les Outre-mer ».

Formidable, un nouveau rendez-vous d’infos (une heure à la mi-journée), c’est toujours une bonne nouvelle, non ? 
Oui, sauf que ce nouveau rendez-vous d’info se fait...sans aucun journaliste de FTV ! 
La direction d’Outre-mer 1ère/France Ô a choisi de confier cette émission quotidienne à une entreprise extérieure. De l’info des Outre-mer, sans les Outre-mer 1ère, sans les expertises des rédactions ultramarines et de France Ô.

 Improbable mais vrai... 
Ah si : les responsables de l’émission pourront « piocher » dans les reportages réalisés Outre-mer et à Paris. 
Mais servez-vous voyons : nous sommes à votre service. Les droits d’auteur ? Le droit de regard des journalistes sur l’utilisation de leurs sujets ? L’éventuelle réutilisation à d’autres fins par une société extérieure ?

Allons, allons, fermez la boite à fantasmes... Vous voyez toujours le mal partout....

Cette externalisation de l’info, dans une chaîne, France Ô, qui dispose pourtant d’une rédaction, est une triste nouvelle qui promet des lendemains qui déchantent.

La direction n’a qu’un mot à la bouche : la réduction des ETP. Dans le même temps, elle lance de nouveaux rendez-vous d’infos réalisés à l’extérieur.

La CFDT s’interroge et interroge la direction de France Télévisions et de France Ô :

-  Quel est l’objectif de ces pratiques d’apprentis sorciers ? Faire de l’info sans les journalistes de l’entreprise ? Démontrer que nous coûtons trop cher ? Que le modèle FTV est trop coputeux ?

-  Qui a le contrôle éditorial de ce rendez-vous d’info ?

-  Pourquoi court-circuiter la rédaction de France Ô ?

-  Pourquoi ce désaveu pour les journalistes de l’entreprise ?

-  Combien coûte cette émission ?

-  Quelle coordination avec les rendez-vous d’info assurés par la rédaction ?

-  Pourquoi la rédaction n’a jamais été informée de ce nouveau rendez-vous.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire