10 janvier 2017

Du jamais vu ! les syndicalistes prennent fait et cause pour un DRH !!!



Des syndicats qui prennent la plume pour se préoccuper du sort d’un DRH, c’est peu banal !
 Et pourtant, c’est aujourd’hui nécessaire dans le monde ubuesque de France Télévisions. 
Les faits : Laurent Benhayoun, DRH du Pôle Outre-mer à Malakoff a été remercié sans crier gare, à la veille de Noël, par son patron, Wallès Kotra. (Cf ADAP du 4 janvier )
S. Guidot
Motif ? Il faut faire de la place à Sylvain Guidot, ex-DRH… de Malakoff, revenu dans les bagages calédoniens de Wallès Kotra. 
Et pour cause : les frais de mission depuis plusieurs mois du « chargé de mission » commençaient à faire grincer des dents en haut lieu. 
Pour tenter d’apaiser les esprits, un habillage cosmétique a été rétrospectivement trouvé en urgence par la direction de FTV : Laurent Benhayoun était « en mission pour 14 mois à Malakoff, et sa mission s’est achevée. 
Il est rappelé au siège pour d’autres missions ».
L’inconfortable position du missionnaire, décidément… 

La CFDT n’a pas peur de dire les choses : oui, Laurent Benhayoun a apaisé les esprits dans les Outre-Mer et à Malakoff depuis son arrivée.
L. Babhayoun
Il a restauré le dialogue social qui en avait bien besoin, comme il l’avait fait auparavant à La Réunion. 
Il a su remotiver ses équipes. 
Oui, c’est un homme de dialogue, franc, qui ne donne pas l’impression de manipuler les gens comme des marionnettes, ni de fomenter des révolutions de palais tous les quatre matins. 
Cette transparence rassurait, à l’inverse des méthodes de l’équipe de direction aujourd’hui en poste à Malakoff. Le triumvirat actuel communique peu, agit sans transparence, dans un huis clos inquiétant. 
Ce limogeage brutal d’un cadre de direction à la veille de Noël, s’il ne nous étonne malheureusement pas, nous donne de fortes inquiétudes pour la suite. 
Nous savons qu’une période de turbulences est devant nous, avec des réductions d’effectifs et de budget, mais si le commandant de bord et son équipage sont les premiers à secouer l’avion dans tous les sens, le pire est à craindre…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire