07 décembre 2016

Sosthène : l'audition de la Pdg de France Télévisions

                          


Quelle Pythie !!

La présidente de France Télévisions a été auditionnée par les députés. Quelle pitié la Pythie !! : une vision de l’avenir aussi brouillée qu’une émission de Léa Salamé ( toujours pas de permis de conduire au fait ?).

J’ai suivi avec attention l’audition incroyable, décousue, hallucinante de Delphine Ernotte devant les commissions des finances et de la Culture à l‘Assemblée nationale…

J’ai essuyé mes lunettes du bout de ma toge. Elles étaient embuées par mes larmes…des vrais pleurs : cette connivence entre gens de bonne compagnie, envoyant une pensée forcément émue à l’âme de Remy Pflimlin. 
Allons donc ! 
L’Histoire rappellera certainement un jour son action pour cet audiovisuel public qu’il a déformé et utilisé, une action révélée par tous les élus dans leurs allusions assassines au récent rapport catastrophique de la Cour des Comptes sur France Télévisions du temps de Rémy Pflimlin ! !Oublions…
  
Mais le plus drôle : entre hypocrisie et félicitations démonstratives, il y a eu la preuve de toute la fragilité de Delphine Ernotte connaissant peu ses dossiers !Elle fit une présentation.

Par Zeus ! Je n’ai rien compris au discours présidentiel. Stratégie peu claire, déformations des vérités. Science-fiction : organiser la résistance des européens face à Amazone et Netflix…face aux américains ?? 
mais ce sont des entreprises internationales qui diffusent aussi de la culture européenne : des séries britanniques de la BBC (la référence !!) des séries danoises (reprises par les scénaristes américains d’ailleurs ! et des séries islandaises (co- produites par France 2…).Et puis est -ce le rôle de France Télévisions de devenir un diffuseur privé ?

Réformer France 3 ? 
Dans un contexte budgétaire contraint ? 
Mais où les régions se sont -elles exprimées ? 

Quel conseil régional a été consulté ?

Non on décide encore au doigt mouillé. De toute façon : le galimatias « ernottien » laisse ouverte la porte à tous les fantasmes du management. On ne sait toujours pas qui fait quoi ! De quoi parle-t-on quand on parle de numérique ? Mais les députés en frétillent d’aise « je salue votre évolution vers le numérique… »

Bon pas un mot du Talent, de l’écriture, de la réalisation, de la ,qualité (ah Hinterland, série policière galloise incroyablement photographiée, diffusée par la BBC et...Netflix !) 
C’est comme si France 3 Bretagne vendant une série policière à Hollywood ! Ce n’est pas demain la veille !

« Nos journalistes s’engagent : ils vont dans les écoles expliquer ce qu’est une image ! »

A chaque problème général Delphine répond par une anecdote particulière. Citant sans cesse l’invisible France Info…Oubliant les autres chaînes. Incroyable !!

Au fur et à mesure du  déroulement de l'audition, la figure de Ernotte se faisait plus triste, plus catastrophée... 

Forcément, les députés ont commencé à poser les bonnes questions : budgétaires, transmissions des savoirs scientifiques techniques et industrielles, formation des citoyens, réorganisation, etc…
Bref l’audiovisuel public n’a pas de patron et Ernotte n’en est pas une ! 
Les débats ont tourné autour d’un éléphant blanc : invisible et très cher : franceinfo puis d’un éléphant gris : France 3.

La chaîne tout info.. Les députés ont mis en exergue les fragilités de France Télévisions, ses carences…Ils ont oublié le désordre ambiant, la démotivation des personnels, l’encadrement déficient ou isolé, la chute des audiences…
Ils ont félicité madame Ernotte et son équipe ;… Lol comme on disait au début du numérique..

Delphine Ernotte qui précise qu'en fait d’audience que «  O,3 pour 100 d’audience c’est bien pour FranceInfo !!! » 
L’audience est une anecdote dit elle ! 
Delphine qui avoue ne pas savoir exactement le coût de la chaine toutinfo, qui avoue à chaque mot, à chaque phrase son inexpérience touchante. 
Mais promis, juré, elle reviendra devant les députés avec un ‘Business plan » !! 
Ma toge est trempée de larmes !!
Mais celle de la présidente aussi !!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire