09 septembre 2016

Basses manoeuvres politiques sur les nominations outremer


le Parti socialiste reste à la manoeuvre dans l'audiovisuel public d'Outremer...

 Il reste peu de semaines pour placer ses affidés. 
Après que la nouvelle Ministre de l'Outremer ait pourvu le poste de directeur régional à Mayotte il y a quelques semaines, en y faisant nommer l'un de ses amis politiques de Saint-Denis, c'est au tour du député de Guadeloupe, Victorin Lurel, d'appuyer la candidature de l'une de ses admiratrices guadeloupéennes pour qu'elle aille occuper le poste de directrice régionale à Tahiti...

Mais les ultramarins socialistes de métropole ne sont pas inactifs.
Là c'est un cadre de haut-niveau du Parti socialiste à Evry, martiniquais d'origine, qui fait des pieds et des mains pour que son beau-frère, rédacteur-en-chef à France 3 Lyon, ancien commerçant dans le tuning de voiture en Martinique pendant qu'il était cameraman à la station RFO, soit nommé directeur régional...à Saint-Pierre-et-Miquelon... 

Ces histoires immorales démontrent la capillarité profonde des influences politiques dans l'audiovisuel public. 
Ces passe-droits, en dehors de toute évaluation de la compétence sont de plus en plus mal vécus en interne et pourtant...cela continue,sans scrupule. 
Le plus dommageable est que ces postes de direction, en fonction de la filiation naturelle ou politique, sont attribués à vie, pas de spoil-system. 
Les mêmes restent et recommencent...en changeant de veste!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire