12 juin 2016

Quid de la Direction de la Radio Outremer ?


Crise profonde à Malakoff, le siège de l'encore Direction du Réseau Radio Ultramarin.
L'une des missions de cette Direction consistait à fournir aux stations des chroniques, reportages, émissions et magazines sur leur antenne.
Certains de ces magazines trouvaient un prolongement naturel dans des débats en studio dans les départements et territoires.
Plusieurs d'entre eux, par le biais de diffusion sur Radio France mais aussi à l'étranger, sur des radios francophones, permettaient une exposition non seulement du travail de ces équipes parisiennes mais également et surtout de la vie de l'outremer français. Bizarrement d'ailleurs, la productrice, réalisatrice d' "Instantanés du Monde" ne travaille plus, par le biais de rediffusions, que pour le Cirtef, cet organisme de formation international, tourné vers le continent africain dont France Télévisions s'est retiré (tout comme de l'URTI (Union Radiophonique et Télévisuelle Internationale) voici plusieurs années...
Depuis presque deux ans la plupart de ces émissions ont été purement et simplement supprimées au profit disait-on de Radio Outremer 1ere, la Radio du Web et des stations. 
Sur un plan strictement économique, il s'agit d'une aberration !
Le budget de ces reportages ou magazines a été parcellisé là où existait une véritable mutualisation.
La Direction elle-même, excentrée à la Réunion, n'a aucune visibilité sur les conséquences de ses décisions prises à l'emporte-pièce.
Une seule émission, rémunérée au-delà de ce qui est
habituellement réalisé, est proposée sur la Radio Web Outremer.
Il y a bien un fantomatique intérim qui, après neuf mois, ne sait toujours pas ce que produit la rédaction, où et dans quelles conditions, au point d'être interpellé lors des très rares réunions de prévision !
Tout ceci participe d'une volonté avérée d'intégrer la Radio au reste du "collectif" télé et internet et ainsi de la diluer dans un melting-pot commun.
Il faut dire que l'exemple vient de haut quand l'on voit la volonté affichée de la Présidence et de la Direction de l'Information de France Télévisions de ne tenir aucun compte de la spécificité de chaque medium dans l'élaboration de la chaîne Tout Info.
Pour information, le réseau Radio dispose d'une trentaine de personnes à Malakoff, journalistes, techniciens et administratifs auquel s'ajoutent un peu plus de deux cents professionnels en station.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire