17 juin 2016

Où l'on reparle de Claude Esclatine...

Claude Esclatine reprend du poil de la bête et c'est tant mieux ! 
Il s'est rapproché du Parti les Républicains pour mettre à leur service son expérience de cadre supérieur dans le Service Public.
Esclatine, s'il est un excellent manager, (administrateur) pour reprendre une terminologie dans le vent de l'histoire, a cependant cru qu'il avait une vocation de Directeur d'Antenne. 
Ce fut un échec sur France Ô et la source de ses déboires sur le réseau France Bleu de Radio France. 
Il s'est heurté là à forte partie en la 
personne de Schlessinger dont c'est le fond de commerce et qui, à la première occasion, l'a poussé vers la sortie, profitant de la faiblesse de la potiche qui est à la tête de Radio France et qui lui doit sa place.
Claude Esclatine a fait Sciences Po Paris. Sa carrière dans les media a travaillé comme Directeur Délégué aux Sports sur France 2, sur la chaîne Equidia puis est devenu Pdg d'AlloCiné puis sur France Télévisions en faisant passer l'Outremer de RFO aux Outremer 1ère et à France Ô. Dégommé par Pfimlin, il a trouvé grâce à Matthieu Gallet, (dont il avait fait la connaissance lors du transfert des archives audiovisuelles ultramarines à l'INA) un poste de Directeur du réseau France Bleu. Il en a été écarté voici deux mois.
Par ailleurs Esclatine est le Vice-Président de l'Institut Choiseul, un think-thank destiné à favoriser la performance et le rayonnement des institutions publiques et des entreprises françaises à l'international.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire