02 juin 2016

Haute Tension à l'information de FranceTélévisions !

La motion de défiance à l'égard de Michel Field a laissé des traces.
Les tensions sont extrêmes dans la rédaction nationale de la 3 mais surtout dans celle de la 2.
Comme dans tous les journaux télévisés, le présentateur à une situation particulière. 
Outre le fait qu'il est la tête d'affiche et donc constamment sous la lumière, lui est dévolu également un rôle de coordinateur à titre égal quasiment avec le Directeur de l'Information.
Or c'est là que le bât blesse.
Michel Field a constamment cherché à mettre son grain de sel partout et sans faire de menaces précises.
Témoin avec Calvi qui a préféré partir.


 Il a expliqué auprès de ses affidés que personne n'était dépositaire de sa place et qu'il ne tenait qu'à lui de faire le ménage quand il le souhaiterait. Appuyé en cela par son alter ego 
Sonia Djallali. 
Le message est passé cinq sur cinq auprès de l'équipe de Pujadas qui, il est vrai, depuis plusieurs années est un état dans l'état. 
Il n'est pas anormal cependant que le présentateur travaille par affinités.
Tout le monde attend donc avec une certaine impatience l'étude ou audit qu'est en train de réaliser Alain de Chalvron.
Dont le choix et c'est le moins que l'on puisse dénote une méconnaissance totale de la situation à la fois par la
Présidente, Delphine Ernotte mais aussi par son Directeur de l'Info qu'elle soutient contre vents et marées.

Tout le monde connait en effet l'antagonisme de de Chalvron à l'égard d'une rédaction dont il estime avoir été traité par dessus la jambe quand il était correspondant à l'étranger. Il avait d'ailleurs fait une rapport sanglant. On fait mieux comme médiateur impartial.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire