27 juin 2016

Ernotte et l'Outremer : tout un poème !




A Malakoff, le séminaire des directeurs régionaux se termine pendant que celui des rédacteurs-en-chef commence...
Pour une société qui prône le numérique à tous les étages, la visioconférence ou Skype ne sont pas de mise. 
9 stations, cela fait bien une bonne vingtaine de personnes qui viennent des quatre coins de la planète en frais de mission printaniers à Paris et billets d'avions payés par de l'argent public.( On pense toujours à la grand-mère de 79 ans, chère à Jean-Marie Cavada, qui paie sa redevance dans le Cantal ! ).

Delphine Ernotte est apparue pendant une heure pour ne dire que du bien du Réseau de l'Outremer " où on sait faire tant de choses : de la radio, de la télé et de l'internet..;" oubliant que France 3 a rétrocédé ses Radios Régionales à Radio France car la pratique des deux médias est si différente qu'elle demande des organisations différentes.. mais foin de tout cela, les autoproclamés experts veulent à nouveau mélanger les genres pour faire plaisir à madame la Présidente...

Seule chose que la Présidente a oublié de dire à ses barons de l'Outremer: sur les 600 postes qu'elle souhaite voir supprimer, façon Orange, l'année prochaine dans le cadre de départs à la retraite, il y en a 60 pour l'Outremer ! Au moment où des directeurs promettent l'intégration à des CDD vieillissants et appauvris!

En attendant, la valse continue: si Jean -Philippe Pascal
JP Pascal
, directeur de Polynésie 1ère devient bien le directeur de Nouvelle-Calédonie 1ère, le poste de directeur régional à Tahiti reste vacant pour le moment...
Le directeur d'antenne de Tahiti,
JP Lemee
Jean-Philippe Lemée, devrait devenir le directeur régional de Wallis-et-Futuna .La valse des directeurs devrait s'arrêter là pour le moment...

En fait, dans l'Outremer, personne n'est très à l'aise, les troupes manquent de conviction et de motivation, du Pacifique à l'Indien en passant par l'Atlantique. 

Les stations fonctionnent au ralenti avec un encadrement de hasard et il est probable que les hausses annoncées de budget pour la production locale soient en fait ponctionnées par les société de production travaillant pour les chaînes "Premium" comme on dit à Orange (France 2 principalement), pour fabriquer en outremer, des émissions qui seront diffusées conjointement sur les chaînes nationales et les Premières concernées... La visibilité des outremers est avant tout l'affaire de..Paris.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire