03 juin 2016

Copains - Coquins : ces nominations de complaisance qui vont se multiplier...

Et si l'ADAP vous disait que, d’après la presse people,
Nathalie IANETTA conseillère du Président de la République pour le sport et les associations, mère de deux enfants, ex-journaliste à Canal plus pendant vingt ans au service des sports lorgne avec insistance sur le poste de Bil, Monsieur Bilalian, qui doit partir en retraite après les JO de Rio… 


La chefferie du service des sports de France Télévisions. Un état dans l’état ! Un grand—Duché, une entreprise, un royaume !!

Mais si !!! Cela peut le faire et le papier people de souligner qu’elle a les compétences sportives pour avoir passé vingt ans dans la même rédaction et qu’elle a une dimension politique pour avoir fait partie de l’équipe Hollande à l’Elysée… 
Ben tiens !! Tu as été dans la rédaction d’une boîte privée, où tu n’as même pas été rédacteur-en-chef, ou directeur…
Tu passes par la case « Elysée », choisie sur des raisons certainement avouables mais inconnues : un grand-père à la SFIO ? Collage d’affiches pour le Parti Socialiste ? Dîner avec Ségolène période rose ? 
Et comme le paquebot élyséen ne va pas tarder à couler, tu es évacuée du Titanic doré pour rejoindre confortablement une entreprise de service public où déjà, se trouve une présidente nommée dans des conditions obscures qui semblent également toutes reliées à l’Elysée …France Télévisions ! 
Où il n’y a pas une nomination de directeur sans que l’Elysée, le parti socialiste, Manuel Valls ou la Secrétaire
d’Etat à l’Egalité Réelle (!) n’interviennent avec force et vigueur !!!
Bon d’accord, cela dure depuis longtemps : la Droite avant la Gauche puis la Gauche après la Gauche…Mais ce qui est choquant dans cette situation c’est le discours.
Aux salariés : journalistes et techniciens, on demande d’être professionnels, intègres, compétents, porteur de projets, pour espérer faire avancer l’entreprise…
Et dès que cela concerne les postes directoriaux, la politique reprend ses droits : combien de militants socialistes nommés ces dernières semaines, ces derniers jours, sans projet, sans compétence ? 
Combien d’opérations décidées et menées pour avantager politiquement le camp du Président : de la chaîne tout info à la nomination d’un directeur socialiste à Mayotte Première !!
Comme si cela influait sur le sort de la démocratie en France ?
Ces mauvaises manières ne servent qu’à sauver des petits marquis, copains ou copines, qui, dans un vrai « spoil-system » à l’américaine, ne retrouveraient pas de travail dans un monde libéral affamé…de compétences !

Mais, puisque l'on sait que, de la Présidente au plus inutile des directeurs, la politique intervient : que cela se passe officiellement alors ! 

Un élu, député ou sénateur, nommé par le Président en conseil des ministres qui devra rendre des comptes aux Assemblées de la République et qui remet son mandat au terme de son quinquennat. Cela a bien marché pour la Cour des Comptes ou le Médiateur de la République…
Et si on arrêtait ce bal des Hypocrites qui plante tous les cinq ans France Télévisions, ou Radio France, dont le Président, propulsé par un ex-Ministre de la Culture socialiste, est épargné, sous réserve d’enquêtes judiciaires en cours, là où une énarque y a laissé sa carrière …
 N’est-il pas temps de se poser une question, que nous nous
posons à l’ADAP et que nous allons poser à tous les candidats à la Présidentielle : qu’allez- vous faire de l’Audiovisuel Public ??
 Ne serait-il pas temps d’y injecter de la Morale et de la Compétence ? On peut toujours rêver.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire