23 mai 2016

Fichage du personnel à France Télévisions : quelques précisions.

Tout n'a pas été dit sur ces fiches ou du moins d'une manière parcellaire.
L'affaire n'a pas débuté l'année dernière mais il y a deux ans à Malakoff lors d'une réunion du CODIR animée cette année-
là par Michel Kops récemment parti à la 
retraite.A l'initiative de la DRH centrale, Cécile
Lefevre, alors responsable des personnels Outremers dans leur globalité ( 1700 personnes quand même ), faisait une communication Power-Point sur ce qui était présenté comme une Revue des Personnels.
Cinq documents étaient alors projetés au 5e étage du siège de l'audiovisuel ultra-marin.
Quatre n'apportaient rien de plus que ce qui était habituellement fait dans le cadre des entretiens individuels.
Le cinquième, en revanche, était divisé en cases da gauche vers la droite et du haut vers le bas avec des appréciations déjà inscrites.
En gros, la première case en haut à gauche, l'agent, journaliste, technicien ou administratif est parfait.
Là où cela se corse, c'est avec la dernière case, en bas à droite où la personne est quasiment un asocial voué aux gémonies.
Dans la discussion qui a suivi peu de remarques si ce n'est celle d'un Directeur parlant de fichage. 
Aussitôt repris par Lefevre avec force dénégations et surtout l'éternel argument servi depuis : ça se pratique partout.!
Ledit Directeur était d'ailleurs invité pour des explications complémentaires par la DRH dans l'après-midi !
Entretemps, ancien syndicaliste, il en avait discuté avec ses cadres et surtout alerté un syndicat. Lequel lui déléguait deux jeunes femmes pour un complément d'information.
Rien n'est sorti de ces réunions pour une raison très simple l'absence de preuve tangible.
En effet, avec une projection Power Point, pas de papier.
Les quatre premiers feuillets avaient, eux, été tirés et remis à l'ensemble des participants sauf bien sur le cinquième !
Preuve s'il en est que les responsable RH et donc Papet, le grand patron, avaient compris le caractère litigieux du document !
(Assistaient à cette réunion, les Directeurs de l'Information, des Services Techniques, Financiers, des Antennes, de France Ô, de la Radio, de la RH, de la Communication, des Audiences et le faisant office de DirCab).
Le scandale n'est sorti qu'après une erreur de manipulation de fichiers l'année dernière, en Auvergne, où une partie du personnel a pu prendre connaissance des appréciations de la Direction à leur sujet.
Pour la petite histoire, cette revue des personnels étant une obligation pour les cadres, un certain nombre de directeurs, pour s'en affranchir, ont purement et simplement décidé de mettre les appréciations les plus valorisantes à l'ensemble des fichés !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire