20 septembre 2020

SALTO ou comment payer 2 fois une diffusion...

 


La réactivité n'a pas l'air d'être le fort de Salto, la plate-forme de vidéo par abonnement de France Télévisions, TF1 et M6.

En effet, comme on peut le voir sur cette capture d'écran, y figure toujours feue France Ô la chaîne sensée représenter l'Outremer, supprimée par la Présidente de France Télévisions !

Salto donc, qui doit être lancée cet automne, a l'ambition de devenir "la plus grande plateforme de fictions françaises", si l'on en croit Thomas Crosson, directeur des

contenus. son  . 

"On n'a pas nécessairement de création originale à annoncer tout de suite mais on a acheté plusieurs milliers d'heures de fictions françaises", a-t-il annoncé lors d'une présentation au festival de fiction de La Rochelle (délocalisé à Paris). Salto diffusera notamment quelques jours avant leur passage à l'antenne tous les feuilletons quotidiens de TF1, France TV et M6.

En gros donc, Salto qui ne sera pas gratuit, diffusera des séries que le téléspectateur pourra voir sans bourse déliée, avec son abonnement normal... Bizarre...

Salto souhaite "donner une nouvelle exposition à l'ensemble de la création, depuis la série +Un village français+ en passant par le documentaire +Apocalypse+, ou des séries encore à l'antenne comme +Alex Hugo+ ou +Munch+, et des mini-séries comme +La Faute+", poursuit Thomas Crosson. 

Côté public, cette plateforme payante vise à la fois les téléspectateurs traditionnels, en leur proposant une fenêtre de diffusion de leurs programmes favoris bien plus large qu'actuellement, mais aussi "les déserteurs de la télévision", notamment les jeunes. 

19 septembre 2020

"Rien n'est impossible, même l'invraisemblable" !

 Le deuxième mandat de D. Ernotte débute sous une pluie de nominations… Parmi elles :

Stéphane Sitbon-Gomez, anciennement directeur de cabinet

Duflot et Sitbon

 de la présidente du groupe et directeur de la transformation de France Télévisions puis en 2019 président-directeur général de France Télévisions Studio devient directeur des antennes et des programmes du groupe France Télévisions. Il n'a aucune expérience ou expertise dans le domaine de la programmation ni dans le domaine de la production éditoriale, artistique et financière qu’il s'agisse du flux (magazines & divertissements), de la fiction, de la jeunesse ou du documentaire.

Diego Bunuel, anciennement Netflix, Canal + en qualité de


 directeur des documentaires est nommé directeur des programmes de France Télévisions. Il n'a aucune expérience ou expertise dans le domaine de la programmation ni dans le domaine de la production éditoriale, artistique et financière qu’il s'agisse du flux (magazines & divertissements), de la fiction ou de la jeunesse.

Florent Dumont, anciennement directeur de la stratégie des


publics (analyse des audiences) puis en 2019 directeur de la stratégie de la DGDAP devient directeur des antennes du groupe France Télévisions. Il n'a aucune expérience ou expertise dans le domaine de la programmation ni dans le domaine de la production éditoriale, artistique et financière qu’il s'agisse du flux (magazines & divertissements), de la fiction, de la jeunesse ou du documentaire.

Laurent Guimier, anciennement journaliste reporter puis


chroniqueur dans différentes émissions (comme dans l'émission de radio présentée par Cyril Hanouna Les Pieds dans le plat, diffusée sur Europe 1, ou chroniqueur d'octobre à décembre 2013 à l'éphémère émission de début Jusqu'ici tout va bien diffusé en avant soirée à France 2 présentée par Sophia Aram) et grand voyageur comme s'amuse à le rappeler le Canard Enchaîné en tant qu’ex-Radio France et ex-Europe 1 (de mai 2018 à juillet 2019 : passage re-marqué par une chute des audiences de la station)… devient directeur de l'information du groupe France Télévisions.

Laurence Mayerfeld, anciennement Directrice du réseau


régional de France 3 devient directrice des ressources humaines et de l’organisation. Elle n’a aucune expérience ou expertise dans le domaine des ressources humaines.

Marianne Siproudhis, anciennement directrice générale


de 
France Télévisions Publicité devient directrice du marketing et de la communication mais conserve ses fonctions de directrice générale de France Télévisions Publicité. Elle n'a aucune expérience ou expertise dans le domaine des relations presse, des partenariats et de la communication institutionnelle.

Arnaud Lesaunier, anciennement Directeur Général Délégué


RH & Organisation devient président-directeur général de France Télévisions Studio et de France Télévisions Distribution la filiale de productions du groupe. Il n'a aucune expérience ou expertise dans le domaine de la programmation ni dans le domaine de la production éditoriale, artistique et financière qu’il s'agisse du flux (magazines & divertissements), de la fiction, de la jeunesse ou du documentaire.

En son temps, le vénérable Thales disait : "rien n'est impossible, même l'invraisemblable". 

Malheureusement, à France Télévisions, à force de faire n'importe quoi on va finir par devenir n'importe qui… 

A méditer !

18 septembre 2020

France Télévisions : un geste d'une rare élégance !

La mesquinerie n'a pas de bornes à France 2 !


Marie-Sophie Lacarrau qui a choisi de partir vers la concurrence honnie, à savoir le 13h de TF1, n'aura pas, comme le veut la tradition, la possibilité de saluer les téléspectateurs fidèles de cette journaliste talentueuse à bien des égards.

Ceci étant, on la comprend et nul ne doute que son patron qui a réussi le tour de force de contribuer à couler l'info d'Europe 1 après France Info où il n'a pas fait des étincelles n'aurait de son côté certainement pas refusé la proposition !

Tout ceci est affligeant !

08 septembre 2020

Sosthène : à France Télévisions on n’espère le mauvais, on connait le médiocre et on reçoit le pire !

                     

Souvent Phoébé vient me chuchoter une prophétie à l’oreille. 

Je médite ses mots en gardant mon troupeau sous les oliviers… 


Mes chèvres vont bien...

Sur l’Olympe voisin, il y a les colères de Jupiter qui lancent des éclairs. Mais, cet idiot de président des dieux est une fiotte assumée. Donc, il passe ses petites colères et ça impressionne de moins en moins, les demi-dieux, les titans et autres personnels élyséens…

Tiens, qu’il ait gardé la Reine Folle dans ses fonctions est une ineptie révélatrice de son absence de discernement et donc de sa faible capacité à gouverner. 

En attendant la Grosse Dame de Pique a mis en place son état-major. » France Télévisions en Ordre de Bataille » titre un quotidien des bords de Seine sous la plume indigente de deux personnes que j’ai du mal à affubler du nom de journalistes. 

Les deux femmes de plume ont recopié le dossier de presse et rajouté un titre. 

Manifestement, elles ne connaissent rien à France Télévisions. 

C’est souvent le cas des " journalistes " de média. 

Flagorneurs pour ne pas dire lèche-botte dans l’espoir qu’on leur accorde une émission, ignares, fainéants ! Car pour écrire la vérité sur France Télévisions c’est assez simple. 

Il suffit d’aller consulter quelques dossiers enfouis dans le net, de consulter quelques experts et syndicalistes et d’aller écouter les personnels. 

Et là, on sait tout de suite que France Télévisions, en cinq ans de règne Ernottien est devenu un champ de ruines. 

La Reine Folle a désigné ses barons ! 

Enfin, ses valets. Tullius Detritus devient directeur des antennes et des programmes…

Le mec a 33 ans, ne connait absolument rien à la télévision, n’a jamais rien fait à part mal conseiller une ministre du Logement et fait perdre des élections à Eva Joly. 

Ah si, il a écrit un faux livre sur le PSU quand il se croyait de gauche…

Il a fait poser des questions à un Vieux militant, Philippon, puis a fait compiler les réponses par une petite main et enfin a publié un livre sur l’inoubliable PSU !!

Je crois rêver et c’est ça qu’on nomme patron des antennes de France Télévisions !! Incroyable! Il avait déjà un salaire de vingt Mille euros sur quatorze mois...Il va pouvoir doubler au moins. C’est incroyable parce que ce gars, pur produit stérile des salons parisiens arrive à occuper un poste immensément trop grand pour lui. 

Il était déjà Directeur de la Transformation…mais n’a strictement rien fait en un an ! A part gonfler son salaire ! 

Yop, c’est son surnom, ne connait rien à la fabrication de l’audiovisuel, à une grille des programmes, à une société de production et quand je le vois passer au Huitième Etage, il est d’un abord cassant et méprisant. Bien loin de l’apparatchik des Verts qu’il fut. 

Et si Mémère croit diriger à travers cette marionnette, elle qui n’y connait rien de rien à l’audiovisuel, ça va être un désastre ! 

Dans la bande de branquignoles qui va devenir le Comex on compte aussi la Pie Voleuse, Directrice générale de France 3 pendant un an…elle n’a rien fait ! Aucun bilan. 

A part se faire détester dans tous les postes où elle est passée, elle n’a aucune expérience du métier de DRH, uniquement son passé d’ancienne déléguée nationale du SNJ. 

Par contre, la magouille, la pie voleuse, elle connait ! 

Détournements d’objets ou de voitures, d’ordinateurs, emprunts, escroqueries morales, magouilles immobilières, procès perdus à répétition pour se débarrasser de collaborateurs politiquement gênants, elle a marché sur tous les cadavres pour arriver au Comex ! 

Le Directeur de l’Info, Laurent Guimier, est une tanche de

Lisieux ! 

Un porte-poisse : il a fait la quasi-totalité de sa carrière à Europe 1 de simple reporter à vice-président…Pile-poil dans la période où Europe 1 a vu ses audiences plonger. 

La Radio Privée connait un véritable naufrage en partie grâce à Guimier et consort et ce sont eux qui viennent à la rescousse de l’Info de France Télévisions…

Eux, car la première décision du Mamamouchi de l’Info, c’est de faire venir ses copains de la Radio Naufragée !

Forcément en matière de naufrage et d’échec, ils s’y connaissent…

Et puis quelques nullités à rajouter au millier de journalistes qui encombrent les étages du Siège et la cafétéria, ça ne se verra même pas… 

Enfin tout cela pour vous expliquer qu’à France Télévisions on n’espère le mauvais, on connait le médiocre et on reçoit le pire !

La Reine Folle en cinq ans a démoli la majeure partie du Service Public audiovisuel, maintenant en cinq ans elle pourra retourner les fondations et saler la terre pour que rien ne repousse. 

A croire que la mission de la Dame, fixée par Jupiter est d’éradiquer l’audiovisuel Public. 

Sur les 70 millions d’euros octroyée dans le cadre du plan de relance, une vingtaine devrait échoir à France Télévisions mais pour faire quoi ? 

Relancer le plan de suppression d’emplois ? 

Continuer dans le délire numérique de mettre tout sur internet ? Alors, que les audiences sont en berne ou en chute libre ! 

J’ai 3000 ans de recul, les confidences de la Pythie et les chuchotements de ma titanide préférée, Phébé, mais je puis vous dire que le Règne Ernottien prendra date dans l’histoire de l’audiovisuel public…

Une médiocrité invraisemblable entraînant un naufrage absolu et à terme la disparition du groupe public…

J’en viens à penser que tout ceci est une volonté d’un état défaillant. 

Pas vous ?


07 septembre 2020

Blog-CGC Media : des nominations et des recasages surréalistes à France Télés !

Nos confrères du Blog CGC n'ont pas manqué d'épingler les nominations pour le moins surprenantes à France Télévisions.

Deux n'ont pas manqué d'attirer notre attention, celle de Sitbon tout d'abord, un politique d’extrême gauche, dont la principale qualité est d'avoir échoué dans tout ce qu'il a entrepris. Le parfait exemple de la gauche caviar avec un salaire surdimensionné. L'expression même du principe de Peter. Les boîtes de prod. ont dû sabrer le champagne.

Le plus surprenant, la nomination comme Directrice des Relations Humaines de Laurence Mayerfeld, ancienne égérie du SNJ lorsqu'elle était camerawoman. Etonnant quand l'on connait son humanité notamment dans la cohorte de licenciements de journalistes qui lui sont attribués. Il serait intéressant de savoir le coût induit des procès pratiquement tous perdus par France Télévisions aux Prud'hommes.

BLOG CGC MEDIA :

Des nominations et des recasages surréalistes à France Télés déjà annoncées pour partie par le blog CGC Média.

Après l'éviction de l'ex-numérobis présenté comme un départ d'un commun accord, Sitbon-Gomez le directeur à la transformation, dircab de l'ex-Orange qui avait déjà pris la place de l'intéressé comme PDG du Studio suite à sa démission, devient à présent le nouveau numérobis alors qu'il ne connait rien aux secteur des programmes et n'y a même jamais travaillé. (* retrouvez en cliquant ici l'article de Tugdual Denis dans L'Express)

 

Bien entendu il fallait nommer quelqu'un à France tv Studio...c'est le futur ex dégé délégué aux ressources humaines Arnaud Lesaunier qui est envoyé sur place et pour le remplacer chacun découvre les bras ballants l'hallucinante nomination de Laurence Mayerfeld (éphémère patronne de France 3) 

Yannick Letranchant comme l'avait annoncé le blog CGC Média perd son job de directeur de l'information au profit de Laurent Guimier dont Roch-Olivier Maistre avait salué l'arrivée pour atterrir aux opérations spéciales de l'information et des antennes (une voie de garage donc)!

Quant au nouveau dircab, Bruno Loutrel il n'y a qu'a voir son profil sur Linkedin qui en dit long "Direction des relations avec les pouvoirs publics chez France Télévisions"



Un nom ne figure pas sur la liste celui de Laurent-Éric Lelay aux Sports, s'il devrait quand même garder son poste, il n'en est pas de même pour son adjoint Pascal Golomer que la rumeur donne également déplacé voire partant !

Pour remplacer Mayerfeld à la tête de France 3, Philippe Martinetti le directeur des antennes et des programmes chez France 3 ViaStella tiendrait la corde !



Qui a donc intérêt à tuer la télévisions publique et en même temps Emmanuel Macron qui avait  bien imprudemment annoncé un big bang pour n'être finalement qu'une bombe à retardement destinée à exploser avant mai 2022 ?



(Le Monde) : Ernotte fait le ménage ...