21 mars 2019

Le Directeur des Outremers convoqué par le Sénat

C'est donc dans cinq jours, le 26, que Wallès Kotra est convoqué devant la délégation sénatoriale des Outremers.
Nul doute que sera évoqué le sort réservé à Gérald Prufer, récemment démis de ses fonctions.
Ce dernier après son entretien préalable de deux heures devrait pouvoir retrouver sa famille à Tahiti lundi.
Il s'avère cependant que, malgré la volonté de Lesaunier le Drh et celle de la présidente, il sera difficile d'amener la preuve d'une faute lourde en la matière.
Par ailleurs, la nomination de Prufer comme délégué syndical FO Medias, si elle peut être contestée en métropole (du fait des récents accords Macron - Pericault ) ne s'applique pas au Territoire qu'est la Polynésie française.
La Direction a maintenant un mois pour rendre sa décision.

19 mars 2019

Départ d'Hervé Brusini de France Télévisions


Hervé Brusini un garçon sympathique et talentueux quitte donc FTV.
Il y aura laissé son empreinte au travers de sa passion : l'information.
Titulaire de nombreux prix pour la couverture d'événements qu'il a traités à travers le monde, il a cependant toujours su garder une très grande modestie.
Une information qu'il a servie à tous les postes ,juqu'au plus prestigieux, la Direction de l'Information.
Il sera intéressant d'avoir son regard sur ce qui s'est passé ces dernières années...

18 mars 2019

TF1 en tête face à France 2 pour le JT de 20h

Comme chaque dimanche, il est intéressant de suivre le duel
Delahousse / Coudray.
Cette dernière a réuni le maximum de suffrage avec 6 millions 700 mille téléspectateurs contre près de 5 millions pour Laurent Delahousse.
Au total quand même plus de 11 millions de personnes devant leur petit écran !
Pour une télé moribonde selon certains experts...

Sosthène : autopsie d'un meurtre



C’est l’autopsie d’un meurtre à France Télévisions. 
Certes le cadavre bouge encore et se défend, c’est celui de Gérald Prufer mais il y a bien eu tentative de meurtre social. 
Convoqué à Malakoff par Walles Kotra, le directeur de la station de Polynésie Première se voit signifier pour le 21 mars un entretien préalable à licenciement pour faute lourde. 
France Télévisions lui reproche d’avoir tenu des propos dans le journal Le Monde, propos dégradant l’image de France Télévisions. 
En fait une journaliste du Monde a mal reproduit les réponses de Prufer au cours d’une conférence de presse donnée par Walles Kotra à l’occasion du FIFO à Papeete. 
Témoin principal : Walles Kotra lui-même, le directeur exécutif chargé des outremers à France Télévisions est aux côtés de celui qu’il va assassiner quelques semaines plus tard. 
Gérald Prufer, de son côté, explique que la journaliste du monde s’est trompée et qu’elle n’a absolument pas reproduit ses propos. 
Walles Kotra le tranquillise et lui précise que la Présidente n’en tiendra absolument pas compte car il va le lui dire lui-même. 
Mais ce n’est pas du tout comme cela que l’histoire va se dérouler.

Mais revenons au début : Kotra est le co-fondateur de ce festival bidon : le Festival International du Film Océanien, basé à Papeete, et largement financé par le territoire et par ...France Télévisions. Ce Fifo, dont la 16ème édition vient de se terminer est confidentiel mais par tradition sert à justifier les voyages d’hiver
d’une cargaison de directeurs qui partent casser le froid sur des plages tahitiennes. 
La majorité des productions sont en langue anglaise : l’Australie et la Nouvelle-Zélande étant les contributeurs majoritaires en documentaires et films ethnos ou sociologiques. 
Donc peu d’intérêt sur le marché français. Néanmoins, France Télévisions décerne un prix chaque année à une œuvre qu’on ne verra sur aucun écran francophone… et cela dure depuis 16 ans !
L’année dernière la Reine Folle est allée goûter aux punch planteurs dans les palaces tahitiens :
Kotra l’en avait persuadée. Mais cette année, la Reine pas si folle va éviter le luxe et l’ostentation alors qu’elle demande à ses sujets de se serrer la ceinture. 
Elle entre alors dans une colère folle en découvrant dans l’ADAP, qu’une dizaine de directeurs et directrice (de France 3 Aquitaine), sous des prétextes fallacieux, se sont rendus au frais de France Télévisions au FIFO pendant dix jours. 
Séjours en frais de mission sur le sable chaud. Les billets d’avion ont été achetés en dehors de la procédure et donc n’apparaissent pas dans la comptabilité du Siège et la Redevance s’évapore aussi vite que de l’huile de monoï sur la peau dorée des cadres supérieurs de France Télévisions sur une plage de Moorea au frais du contribuable. 
Le directeur de la station de Pamataï, Gérald
Prufer ne tolère aucune distorsion dans sa comptabilité au profit du FIFO et émet des critiques internes de bon aloi sur la manifestation mais joue le jeu local avec loyauté envers sa direction jusqu’à cette conférence de presse. 

Au retour à Paris, la chanson est différente. Sommé de s’expliquer sur cette organisation et ce voyage de satrape par la Reine devenue folle de colère pour ce gaspillage médiatisé, Kotra balance tout sur le dos de Prufer, directeur de Polynésie Première qui est devenu tout d’un coup chef de l’organisation " invitante"  alors que c’est la directrice de cabinet de Kotra, calédonienne, qui a tout mis en place ! 
Du coup, la Reine Dingotte n’a qu’une idée en tête : virer Prufer sous le prétexte fallacieux du papier du Monde ! 
Mais Kotra qui n’a rien dit au cours du Comex pour défendre Prufer, bien au contraire, ne va pas témoigner non plus du fait que Prufer n’a jamais dit cela, ni tenus ces propos ! 

Personne de la Présidence ne va demander quoique ce soit à Prufer…
Il est coupable, tuons-le ! 
Le silence du cimetière fait oublier le meurtre entre amis et, le licenciement pour faute lourde renvoie Prufer dans les limbes silencieuses du chômage où il pourra toujours protester vainement : Le crime parfait mais voilà ça coince : d’abord Gérald Prufer est innocent et en plus c’est une personnalité incontestable, honnête et professionnelle, des outremers et de l’Audiovisuel Public. 
Un homme qui s’est toujours mis au service des populations et des stations où il est passé ! 
Un mec bien qui fait qu’on supporte dans France Télévisions les rodomontades et les délires technologiques issus du sérail de la Reine Folle… 
Une organisation qui compte un sacré lot de lâches, d’incompétents, de crétins ambitieux et de follingues...
Et oui la direction suprême de France Télévisions est ainsi faite. 
Allant jusqu’à menacer des petits salariés qui se sont pris en photo avec un panonceau interpellant Delphine en soutien à Gérald Prufer. 
Mais, des forces grondent qui n’ont pas encore donné : dans les stations des outremers la colère monte, le Parlement est agité, le gouvernement interpellé. 
Alors…Prufer ne va pas se laisser faire ! 
Il y a une question d’honneur pour les gens des outremers… 
Kotra ? Il a ré-endossé son costume de majordome et de serviteur de la Reine Folle.
Le directeur exécutif a dirigé le séminaire des directeurs qu’il a organisé dans un château luxueux et hors de prix dans les Yvelines, le Château de Behoust ! 
En préambule, devant ses directeurs et les petits marquis de la Reine Folle, avant le banquet, il a expliqué, la larme à l’œil, combien Gérald Prufer était un ami et cette situation devait trouver une issue. 
Ce Kanak-là, décidément, monument d’hypocrisie a bien un casse-tête comme arme de prédilection, mais dont il se sert uniquement par derrière !

17 mars 2019

Le courrier de Christiane Poedi à Edwy Plenel serait un faux.


L'ADAP a donc été abusée par un faux.

C'est l'intéressée elle-même qui nous l'a signalé avec ce courrier :


Comme nous n'avons pas l'habitude de publier de fausses informations, nous avons décidé de retirer ce document qui présentait cependant un accent de sincérité et d'authenticité qui nous a touché.
Dont acte.

16 mars 2019

Les Nouvelles de Tahiti


Prufer : les soutiens se multiplient !


Sosthène : France Télévisions, la peur et l'arbitraire !


J’aimerais être aveugle comme Homère pour ne pas voir l’état dans lequel se trouve le Royaume de France Télévisions. 
Prufer, que le Fenua réclame sur tous les tons, est toujours enfermé dans sa chambre d’hôtel parisien. 
Les encouragements et les manifestations de solidarité arrivent de partout. Tout le monde veut sauver le martiniquais courageux : les élus, sénateurs et députés, les personnels de France Télévisions Outremers, journalistes, secrétaires, monteurs, animateurs…
Tout le monde voudrait que Prufer soit nommé à la place de l’indigne directeur exécutif Kanak mou des outremers. 
Les syndicats agissent, réfléchissent, l’un d’entre eux lui a offert une armure de brume en le désignant comme délégué syndical. 
D’autres appellent à la grève contre la violence sociale enclenchée par la Reine Folle. 
Car, pas de doute c’est bien la Dingotte qui est la manœuvre. 
Elle est tellement frustrée, qu’elle s’est érigée en Dame de Pique, celle qui coupe les têtes dans Alice au Pays des merveilles. 
Un directeur de service des sports la contredit au cours d’une réunion. Quand plus personne n’est là, elle se retourne vers le directeur de la structure " Vous me le virez tout de suite ! "
Chose faite dans la semaine. 
Car la Reine Folle en plus de faire n’importe quoi est d’une lâcheté infinie. 
Elle qui s’est appuyée sur les forces de gauche, sur les socialistes amis, sur les écologistes, pour arriver à devenir Présidente, fait régner la peur et l’arbitraire dans le Royaume. 
Elle se réfugie dans la religion pour oublier sa médiocrité professionnelle et humaine : extraordinaire quand même d’accumuler autant d’échecs en si peu de temps ! 
Sa cour de valets obséquieux lui dissimule la réalité : plus rien ne marche dans le Royaume. 
Des directeurs régionaux veulent faire tourner tous les reportages avec des smartphones, pour complaire à la Reine. 
Alors de la Bretagne à Marseille, on tourne n’importe quoi avec des téléphones…
Oubliant juste que les téléspectateurs veulent comprendre, veulent de la qualité, de la clarté, de la véracité , avant qu’on ne les abreuvent de reportages inutiles et optimisés sur des expos à Saint-Brieuc et des trisomiques qui servent dans des restos à Aix-en-Provence ! 
Le service public doit traiter de choses importantes pour informer la population et pour que ce soit compris, il faut le faire avec talent. 
Ce ne sont pas les rédacteurs-en-chef actuels qui se prennent pour des managers à la petite semaine qui arriveront à faire quelque chose. 
On nomme les plus lâches et les moins compétents… 
Bon, la Reine Folle coupe des têtes pour se croire importante et montrer à une caste extérieure : les chefs d’entreprise du Privé qu’elle est des leurs ! 
Comme s’ils avaient oublié sa médiocrité professionnelle à Orange ! 
La Reine Dingotte aurait voulu la présidence de la CNIL : raté ! 
Emmanuel Macron a désigné une autre femme, Marie-Laure Denis, réellement compétente…et confirmée par le Parlement en janvier dernier. 
La Reine Folle se voit aussi propulsée : le projet de réunir dans une holding, tout l’audiovisuel public, transformera les actuels présidents en directeurs généraux. Exit Ernotte ! 
Bien sur ses larbins lui chuchotent l’inverse à l’oreille : qu’elle restera une année de plus pour partir en même que Sybille Veil de Radio France ! N’importe quoi ! 
Les illusions se dissipent la Reine Folle sait qu’elle ne sera jamais Présidente de tout l’audiovisuel Public…
Alors elle fait du mal. 
Comme dans cette affaire Prufer ! 
La bande de barons méprisants et incompétents qui entourent Ernotte prêterait à sourire s’ils ne faisaient grincer des dents. 
Ils voulaient réorganiser les outremers en Bassin, avec des rédactions communes…
En oubliant les difficultés, les cultures différentes, les distances ! 
Du coup : machine arrière et on mutualisera quelques services administratifs... 
Pourquoi faire ?
Pour la communication. 
Les dirlos qui ont alimenté le dossier Prufer pour avoir sa peau se repaissent de ses dépouilles.
Le grand Chambellan du Kanak Traître aura la direction de Polynésie Première. 
Il s’appelle Ayangma et n’a jamais réellement fait quelque chose de concret. 
Le DRH fou qui a monté une partie du dossier par haine de Prufer est déjà dans l’avion : il rejoint son poste à la Réunion où il va s’occuper des relations entre les deux stations de Mayotte et de la Réunion. 
Les légionnaires en poste à Mayotte se souviennent encore avec émotion des nuits folles où il dansait sur les tables du Ningha-Club en bas résilles et porte-jarretelles. Le jour, il était directeur régional.
Alors Prufer est- il perdu ? 
Non, il aura gagné les cœurs et les âmes de France Télévisions, des stations des outremers.
Il aura gagné, s’il est viré, une retraite combative et politique car le martiniquais ne lâchera rien ! 
C’est France Télévisions qui aura perdu un grand monsieur. 
Mais, depuis le Péloponnèse, depuis Sparte et Athènes, depuis Troie et les grecs, on sait…que les guerres sont longues.

15 mars 2019

Salamé en retrait après l'annonce de Glucksmann de se présenter aux européennes


Plus de Salamé donc sur France 2 et Inter...
S'en remettra-t-on ?
En effet son compagnon Raphaël Glucksmann a
décidé de se présenter aux européennes.
Le fondateur du mouvement Place Publique, continue de négocier avec le PS, mais aussi avec Cap 21 de Corinne Lepage et Nouvelle Donne de Pierre Larrouturou pour les élections européennes.
« Je le soutiens, je l’accompagne dans ses réflexions, mais ce qui compte le plus à mes yeux, depuis quinze ans, c’est ma neutralité politique : personne ne sait pour qui je vote »

France Télévisions : mobilisation du personnel de Polynésie 1ere pour Prufer


14 mars 2019

Prufer retourne à ses anciennes amours : délégué syndical FO !

Gérald Prufer avec le Ministre de la Culture (hier)
Décidément Prufer redonne de la dignité à tous et à toutes...
Une organisation syndicale qui s'était perdue dans d'étranges chemins à France Télévisions, se reconstruit une réalité en volant au secours d'un directeur acclamé et soutenu par les salariés de France Télévisions Outremer! 
Bravo FO! 
Allez Vial , c'est pas mal et courageux car tous les bandits, les méchants, les incompétents les valets de la Reine démente vont tomber sur FO médias! Bravo pour la bagarre à venir!

Zone contenant les pièces jointes

France Télévisions : Merci à la Pruffe !!!



La fraternité ! 
Il y a la fraternité des hoplites qui avancent sous le même bouclier vers des guerres sanglantes, il y a la fraternité des maçons qui élèvent un même mur ou polissent la même pierre…
Dans France Télévisions, il y a la fraternité des gens de RFO, des femmes et des hommes des outremers….
Ceux qui ont vu l’eau brune dans les sitons du Fleuve Maroni du côté de Maripasoula, ceux qui ont grimpé les mornes de Guadeloupe et de Martinique, partagé le gâteau d’oranger de l’Ide el fitre à Mayotte, grillé les tranches de mahi-mahi sur une plage des australes, qui ont communié dans le royaume d’Ouvea et vu les gens des îlets des cirques de la Réunion, la fraternité des outremers se réveille. 
Les femmes et les hommes se mettent debout, à Tahiti, à Wallis, à la Réunion, en Guadeloupe, en Martinique, en Guyane et à Malakoff.

La Dame Ernotte, son sbire et conseiller fou, le traître Kanak, le Uli-Uli, et le drh sans humanité, ont décidé de mettre ces outremers au pas en dégommant pour des raisons fallacieuses et par traîtrise tout simplement, un mec bien, une icone de ces outremers. 
Un gamin de Martinique, Gérald Prufer, devenu le chef de file, bienveillant, des stations des outremers. 
Ces stations où travailler pour l’audiovisuel public, pour la radio et la télévision , pour des populations pauvres, éloignées c’est faire œuvre de mission !
Les gens des outremers se sont passés le mot et des pétitions de soutien à Gérald Prufer circulent, des réunions sont organisées, des soutiens politiques, syndicaux, philosophiques se mettent en place. 
Des hommes seuls et des femmes solitaires, retrouvent leur dignité un peu partout sur la planète. 
Prufer est celui qui réunit, celui qu’on doit soutenir avec des millions de pensées pour sa femme malade ! 
Un soutien pour la liberté de parole, pour l’avenir de la télé publique dans les outremers, pour l’existence des outremers sur les écrans de métropole, c’est la même cause qui réunit les personnels face à une bande d’incompétents destructeurs. 
Il faudra dire merci à la Pruffe !

Il faudra lui dire merci d’avoir rendu visible ce lien qui réunit les sénateurs, les députés de gauche comme de droite des outremers, les journalistes, les techniciens, les personnels administratifs, les ultramarins et les parisiens de la rue Danton. 
Merci Prufer d’avoir fait tout cela ! 
Merci d’avoir provoqué cette union, ce mouvement doux et lent comme une vague sur une longue plage de la Caraïbe, mais que les vents mauvais de la Reine Folle commencent à rendre plus violente !

Affaire Prufer : pétition dans tout l'Outremer !

#jesuisgérald
Gérald Prufer est un journaliste et directeur reconnu et apprécié dans tous les territoires d’outre mer .
Il défend avec passion les cultures et la visibilité de nos pays .
Je suis solidaire de son engagement
Prénom et nom *
Une pétition pour soutenir Gérald Prufer est cours d'élaboration, de Polynésie à la Réunion en passant par les Antilles Guyane.
Les collègues du Directeur de Polynésie 1ère n'ont pas l'air d'apprécier la façon dont les choses se sont déroulées.

En particulier l'attitude pour le moins ambiguë du Directeur exécutif qui n'est intervenu à aucun moment alors qu'il pouvait donner sa version des faits ayant été présent lors de l'interview de Prufer à Papeete.

Avec une faute lourde comme prétexte de licenciement, Gérald ne peut prétendre à aucune indemnité.
Il semblerait donc que Ernotte et ses sbires ait voulu faire preuve d'une autorité mal placée.